Visiter la malaisie

La Malaisie est dotée d’excellentes liaisons aériennes intérieures et d’un système de transports publics efficace et bien développé: bus, taxis et trains.

Se restaurer
Les chinois mangent avec des baguettes, les indiens et les malais avec leur main droite. De façon générale, la nourriture est très abordable : environ 1,5-3 € et 10 € aux plus grandes tables. 1-2 € sur le marché.

Se loger :
Vous trouverez tous les prix en ce qui concerne l’hébergement en Malaisie. Il faut compter de 7 à 20 euros pour une chambre dans un hôtel petit budget; de 30 à 50 euros catégorie moyenne et pour les hôtels de luxe à partir de 100 euros.

Gastronomie :
La cuisine Malaisienne est d’une grande diversité. Le plat national le Satay (brochettes de bœuf, d’agneau ou de poulet marinées dans des épices et cuites au charbon de bois) est servi avec une salade au concombre, d’ananas et d’oignons, et une sauce épaisse à base de cacahuètes. Bien souvent le «Ketupat» l’accompagne : riz en cubes ou enveloppé dans des feuilles de cocotier.

Cuisinés de mille et une façons, le riz et les (nouilles chinoises) figurent à tous les menus. Enfin, le lait de coco « santan » sert de base à la plupart des soupes, curies et desserts.

Chaque état possède également ses spécialités. L’état Penang est réputé pour le « Laksa Penang » soupe de poissons parfumée à la fleur de gingembre.
Tout au long de l’année, vous savourez de délicieuses mangues, des papayes, des ananas ou des ramboutans. Si vous voulez jouer les aventuriers, testez le Durian. Le « roi des fruits » jouit d’une réputation controversée en raison de ses arômes puissants et de son goût très particulier.

Quelques villes et régions du pays

Kuala Lumpur

ville de kuala lumpur la nuitSituée à près de 35 km de la côte, la capitale Kuala Lumpur (Territoire fédéral enclavé dans l’état de Selangor) est une ville en pleine effervescence où modernisme et histoire trouvent également leur place. Elle rappelle aisément la ville de Bangkok en Thaïlande.

Elle est aujourd’hui le cœur de la vie politique, commerciale et sociale de la Malaisie. Kuala Lumpur a gardé de nombreuses empreintes architecturales de la colonisation britannique de 1896. A voir, à faire à Kuala Lumpur… Le Colonial District regroupe la plupart des monuments de l’époque coloniale : Place Merdeka (autrefois un terrain de cricket), L’Eglise St. Mary’s, et la Plazza Putra (restaurants et boutiques).

Dans le même secteur se trouve le Sultan Abdul Samad Building, aux dômes de cuivre étincelants. Sa tour et son horloge, que l’on compare souvent à «Big Ben», sont la cible favorite des photographes. La gare centrale est un autre bâtiment imposant hérité de la colonisation britannique. Enfin, allez faire une promenade en soirée à Chinatown

Malacca

La ville de Malacca, située à 144 km au sud de Kuala Lumpur, a été fondée en 1402 par un prince exilé de Sumatra

Simple petit village de pêcheurs à ses débuts, la ville se développa très rapidement et devint le centre de commerce de l’or, du thé, du tabac et de bien d’autres produits provenant de pays voisins et même d’Europe et d’Afrique.
Au sud de l’état de Malacca, l’état de Johor (surnommé «Porte du Sud» en raison de la routequi le relie à Singapour) vous fera découvrir ses traditions, son artisanat (la céramique notamment) et sa cuisine à base de poissons et de fruits de mer. Ceux qui préfèrent les bains de soleil et l’ombre des palmiers se rendront sur la fameuse plage de Desaru et visiteront les magnifiques îles encore méconnues de Pulau Tengah et de Pulau Sibu, en mer de Chine.

Sabah

Le paradis des plongeurs venant en Malaisie. Iles paradisiaques par leurs propres plages aux sables blancs et les merveilles sous-marines… Le Parc Tunku Abdul Rahman : regroupe 5 îles paradisiaques, il est à un quart d’heure de bateau de la capitale. Gava, Sapi, Mamutik, Manukan et Sulug offrent de vastes plages de sable blanc, des eaux claires et quelques unes des plus belles barrières de corail du monde.

Voir aussi: